INAUGURATION-DU-CENTRE-MEDICAL-DE-LA-DGDA/BOMA-PAR-LE-DG-ai-J.B-NKONGOLO-KABILA-MUTSHI

Dans sa tournée d’inspection entamée depuis mercredi 8 juillet dernier dans la province du Kongo central, le DG a.i de la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA) l’a finie ce week-end à Boma où il est arrivé vendredi 10 juillet. Comme à Lufu et à Matadi, Jean-Baptiste Nkongolo Kabila a eu à Boma des réunions avec le personnel de la douane, les déclarants et les commissionnaires en douane, sans oublier les civilités présentées au maire de cette ville. L’objectif de toute sa tournée était de sensibiliser les agents et autres intervenants en douane à la maximisation des recettes par l’éradication de la fraude, en vue de permettre à la DGDA d’atteindre les assignations budgétaires lui fixées par le Gouvernement.
 
Faisant d’une pierre deux coups, le DG a.i de la DGDGA a procédé à l’inauguration du Centre Médical construit sur fonds propres et destiné à prendre les soins des agents et leurs dépendants. Œuvre saluée par les bénéficiaires qui voient les conditions de leur prise en charge médicale nettement améliorées et modernisées.
«Notre objectif c’est de rendre les agents de douane capables de pouvoir surmonter tous les problèmes qu’ils ont, mais en étant dans des conditions de santé optimales. Ça fait partie de la politique du social du chef de l’Etat qui nous dit Le peuple d’abord», a déclaré le DG a.i JB Nkongolo Kabila à la presse.
Mais déjà, il faut dire qu’à l’étape de Matadi, JB Nkongolo a eu le soutien des chefs coutumiers, propriétaires ancestraux des terres. «Dans tout ce que vous entreprenez depuis que vous êtes à la tête de cette entreprise, nous réalisons et sommes convaincus que vous méritez d’être dans le giron du président de la république Félix Tshisekedi pour l’accomplissement de son programme d’action. Nous souhaitons que vous redoriez l’OFIDA (Ndlr : DGDA) de ses anciennes lettres de noblesse; battez-vous pour maximiser les recettes en vue de renflouer les caisses de l’Etat, et pour cela vous avez tout notre soutien en tant que chefs coutumiers, propriétaires ancestraux des terres», lui ont-ils dit.

 

0 Comments